On dit de toi que tu es une personne à l’écoute et c’est tout à ton avantage si tu accompagnes d’autres personnes. 

A cet égard, tout au long de cet article, j’aimerai t’amener à te questionner  sur ta véritable écoute en tant que coach. Ainsi, tu sauras utiliser le plein pouvoir de l’écoute pour mieux accompagner tes clients.

Au fond, nous sommes d’accord pour dire qu’il est de notre devoir, en tant qu’accompagnants, d’avoir une posture d’accueil et de bienveillance. Pourquoi ? Pour instaurer un climat de confiance et permettre à chacun de se sentir à l’aise et de s’exprimer librement. Au premier abord, écouter, c’est écouter ce qui est dit par l’autre. Jusqu’ici, c’est simple comme bonjour. A mon sens, c’est aussi et même surtout  être attentive à son propre ressenti. D’ailleurs, je suis adepte du fait de s’écouter soi pour mieux servir l’autre

Pour parler dans le jargon des coachs, c’est ce que l’on appelle communément l’écoute externe et l’écoute interne. J’en parle ici dans le cadre des séances de coachings. Pour ne rien te cacher, c’est valable pour toutes les relations humaines que nous avons. Elle permet d’être présente en conscience lorsque nous sommes avec l’autre.

Comment les allier lors de tes séances pour que ce soit bénéfique pour tes coaché.e.s (et pour toi) ?

D’une part , l »écoute externe sert, tout simplement, à mettre notre focus sur les mots prononcés par notre coaché.e, en particulier ceux du début des séances qui sont très émotionnels et porteurs de beaucoup de sens. 

Exercice 1 : Prends le temps de revivre l’une de tes dernières séances. Souviens-toi des premiers mots de la personne que tu accompagnes. Comment les as-tu trouvés ? Fort, intense, sans émotion, etc.  Accueille les mots à chaque séance et tu verras qu’ils prennent vraiment tout leur sens.

D’autre part, l’écoute externe permet aussi de repérer les mots/expressions souvent répétés. Quand on y prête attention, il y a des mots que l’on utilise souvent dans certaines situations. Ces mots révèlent beaucoup sur notre état d’esprit et notre état émotionnel du moment.  

 Exercice 2 : veille à les repérer pour ensuite mieux les comprendre et revenir dessus si besoin avec ton/ta  coaché.e. Dans les séances, les détails comptent. Le simple fait de revenir sur tel mot ou telle phrase aura un impact fort sur ton/ta coaché. « WOW, elle m’écoute vraiment, j’aime ça ! ». C’est la réaction que tu dois rechercher chez l’autre.  

Pour aller plus loin, écouter l’autre se traduit de différentes manières.
Tout d’abord, nous écoutons naturellement les mots prononcés, c’est le verbal.
Ensuite, nous nous intéressons au ton, à l’intonation, au rythme de la voix, aux pauses, c’est à dire aux périodes de latences entre les mots; c’est le paraverbal.
Enfin, nous remarquons tout ce qui a trait au langage corporel  : postures, style, gestuelle, mimiques, micro expressions faciales, contacts physiques, mouvements; c’est le non-verbal 

En somme, c’est être présente en conscience lors des échanges que tu as avec tes coaché.e.s et d’accepter ce qui est dit sans jugement, cela va sans dire. Cette posture est innée chez certains et se développe chez d’autres. Rassure-toi donc si tu n’as pas toutes ces automatismes dès ta première séance. Plus tu pratiqueras en y mettant du coeur et de l’intention, plus ce sera naturel pour toi d’écouter activement.

A première vue, dans cette phase d’écoute externe, tout est objectif, on observe, on remarque, ni plus ni moins. Est-ce vraiment cela écouter l’autre ? Si nous nous contentions de l’écoute externe, notre rôle en tant que coach serait limité. Avoir un esprit d’analyse, brillant ne sert pas à grand chose si nous ne savons pas lire nos émotions et celles des autres.

C’est pour cette raison que l’écoute interne est essentiel. On atteint ici un second niveau d’écoute. A vrai, je rabâche souvent qu’il faut suivre son intuition dans mes posts ou mes stories sur Instagram. Et pour cause ! Elle ouvre le champs des possibles en terme d’écoute de nos caché.e.s.
En fait, lors de mes séances de coaching, je me fie aussi à mon intuition pour guider mes coachées. C’est pourquoi il est essentiel pour moi de me laisser guider par ce qui se passe à l’instant T à l’intérieur de moi. Finalement, plus je le pratique et plus je m’aperçois que c’est bénéfique autant pour moi que pour mes clients. C’est ainsi que je développe un véritable lien humain.

De ce fait, on se concentre sur nos propres émotions, notre propre ressenti. Au fond, le sentiment et l’émotion est ce qui nous rend humain. C’est pour cela qu’il est indispensable d’en tenir compte dans nos séances de coaching. Rappelons-nous que l’émotion est le moteur principal de nos actions. Combien de fois n’as-tu pas pris de décisions sous le coup de l’émotion ?

A ce niveau, il est important de savoir identifier ses émotions pour les utiliser au profit de notre coaché.e et l’aider à atteindre ses objectifs. Pour ma part, je mets volontiers des mots, pendant mes séances, sur le lien qui se crée entre ce que ma coachée me dit et les émotions qui se dégagent de son côté comme du mien. D’ailleurs, je commence et clôture toujours mes séances par un temps où je demande à mes coachées comment elles se sentent. C’est important pour moi, et pour elles aussi. Les notions de bons/mauvais, bien/mal sont exclues de mes séances.

 Pour résumer : L’écoute externe est ce qui est dit par l’autre et l’écoute interne est ce que tu ressens en écoutant ses propros.

Maintenant que nous savons ce qu’est l’écoute externe et interne, passons au concret.

Pour résumer, être à l’écoute de ce qui est dit et ce qui est ressenti permet de

  • faire plus facilement le lien entre le dit et le non-dit lors des séances
  • proposer des pistes d’amélioration (si c’est conforme aux attentes de notre coaché.e bien entendu) alignées humainement à notre coaché.e
  • mettre le doigt sur les points que nous, en tant que coach, avons su réléver de manière intuitive sans que notre coaché.e ne les ai envisagées.

De définitive, prenons conscience que nous avons là un rôle de révélateur de ce qui est l’intérieur de notre coaché.e, de ce qui est vécu et ressenti. Finalement, à travers une écoute externe et interne, nous lui permettons de révéler des aspects qu’il/elle n’avait pas oser explorer jusqu’ici. Là est toute la magie de l’écoute. Ecouter pleinement, c’est se donner l’opportunité de poser des questions justes à notre coaché.e pour lui permettre de trouver en elle/lui ses propres réponses.

Comment faciliter l’écoute lors tes séances de coachings  ?

A mon sens, il est indispensable de te préparer en amont pour trouver ton calme intérieur. Peu importe ce qu’il s’est passé avant cette séance, il est important d’appuyer sur le bouton reset pour être entièrement disponible pour ton/ta coaché.e . D’ailleurs, je conseille aux personnes que j’accompagne de se préparer comme si elle accueillait leurs clients dans leur propre bureau, même si la séance n’est pas en Visio. En ce qui me concerne, je m’habille, me maquille, me parfume et allume même une bougie dans mon bureau pour me sentir bien pendant mes séances.

Durant la séance, respecter le fil de pensées de l’autre sans l’interrompre pour lui permettre d’aller au bout de son cheminement. A ce propos, il est possible que tu tombes sur des personnes qui monopolisent le temps de parole. Tu apprendras au fur à et mesure à recadrer la discussion pour que ce soit constructif pour l’un et l’autre.

Aussi, pense à faire reformuler certains propos si tu penses ne pas avoir clairement saisi le sens des mots utilisés. Ainsi, tu t’évites toute incompréhension.

Enfin, tu connais l’adage qui dit « Le silence est d’or » ? Et bien, applique-le pendant tes séances. Veille à ménager les temps de silence. Pourquoi ? Il s’agit là d’un espace dans lequel émergent les émotions pour toi comme pour l’autre. Ils permettent une réelle présence de soi, de s’ancrer dans le moment pour le vivre pleinement et de laisser place à l’écoute interne.

A la lecture de cet article, penses-tu exploiter pleinement l’écoute pendant tes séances ? Laisse-moi ton avis en commentaire ou sur Instagram. Je serais ravie d’en discuter avec toi plus en profondeur.

 

Hafida Aglaw Coach Business Mindset Marketing Ecouter quand on est coach

Tu es ou souhaites professionnaliser ton activité d’accompagnement mais tu ne sais pas comment t’y prendre ?
Nous pouvons en discuter lors d’un appel pour faire le point sur ton activité / ton projet et voir si nous pouvons co-créer une entreprise plein de sens pour toi, qui contribue à ton épanouissement et à la transformation de tes clients.